Pour résumer : “En 1735, Esther Brandeau a quatorze ans. Fille illégitime d’un marchand d’étoffes réputé, elle vit dans un village du sud de la France. Sa famille veut arranger un mariage avec un chiffonnier afin de préserver sa réputation, et Esther s’enfuit. Mais la vie sur les routes est pleine de dangers pour une jeune fille, juive de surcroît. Alors Esther se travestit et elle va vivre plusieurs vies : tour à tour protégée d’une courtisane, boulanger, matelot, elle devra, pour se sauver des périls, changer plusieurs fois d’identité. Portée toujours par l’espoir de retrouver Philippe, un marin qui lui a permis de réchapper d’un naufrage, elle tombe d’un monde dans un autre, et du Vieux Monde dans le Nouveau. 

Elle traverse l’océan et arrive à Québec, dans la province de la Nouvelle-France. Mais, à cette époque, la Nouvelle-France est une colonie catholique, et l’entrée en est interdite aux personnes de confession juive. Jusqu’où Esther sera-t-elle prête à aller pour accomplir son destin ? 

Je pense avoir un faible pour les fictions historiques… Que ce soit en série ou en livre, j’en raffole ! Lorsque j’ai découvert Esther je pavanais dans les rayons d’une librairie et mon regard a tout de suite accroché avec la couverture. Ecole des Loisirs n’étant pas réputé pour ses magnifiques couvertures, j’étais intriguée par l’illustration style toile représentant Esther Brandeau en marin (que je trouve très belle !). Depuis ce jour, c’est le livre qui faisait partie de mes livres à acheter ou offrir par la même occasion. Puis Noël arriva et ma grand-mère m’offre ce roman que j’attendais tant !

moua thanks.gif

C’est la première histoire que je lis sur le sujet. C’est-à-dire une jeune fille française juive au 18ème siècle. La première chose qui me frappe en lisant, est le personnage. Esther ne vit que par désir de liberté mais est enfermée dans le quartier juif entourée d’une famille aimante mais ne la comprenant pas. Elle ne souhaite pas se marier et enfanter une dizaine d’enfants comme l’exigeait la coutume. Malgré son jeune âge, elle possède une volonté d’émancipation qui va lui attirer de nombreux ennuis. Alors quand vient l’occasion de devenir quelqu’un d’autre et pas n’importe qui, un jeune homme, à qui tout est plus facile, elle n’hésite pas et part vivre son destin. Le personnage m’a frappé par sa générosité, son amour, sa foi à toute épreuve et surtout son goût pour l’aventure !

Troublant personnage qui va braver le monde dans toute son injustice et part vivre une quête identitaire à travers la France jusqu’au Nouveau Monde. Elle passe par toutes les professions en tant que jeune femme et jeune homme, de l’apprentie boulangère à marin en passant par courtisane ou encore messager d’un couvent. Elle rencontre toutes les classes sociales jusqu’à posséder un portrait de la part du roi lui-même ! C’est un aspect du roman que j’ai beaucoup apprécié. En effet, on l’accompagne dans chacune de ses aventures. Elle porte des masques différents en fonction de ses besoins et surtout pour sa survie. On apprend sur les différentes conditions en fonction des métiers qu’elle pratique comme les marins, les courtisanes ou encore les petits commerçants. Mais elle va aussi se faire de véritables amis (Perle, Philippe et Madame La Grange) qui sauront être là pour elle.

Ce qui m’a le plus touché dans ce roman est l’évolution d’Esther en tant que femme, en tant que juive et en tant que jeune française. La jeune fille qui est en elle refuse et accuse la condition de femme et éprouve une telle liberté en se travestissant qu’elle en vient à envier les hommes. Esther est de confession juive et l’être à cette époque est aussi dangereux qu’une femme se baladant sans protection. C’est un aspect de sa personnalité qui est le plus marquant car la France catholique est pressante presque oppressante et malgré cela Esther garde la foi. J’ai trouvé cela très bien amené, juste et assumé dans le texte.

J’ai apprécié l’écriture de son roman. L’intrigue est bien menée sous forme de récit raconté par Esther elle-même à l’intendant de la Nouvelle France en 1738. On désire savoir ce qui a pu se passer pendant ces années et comment elle est parvenue jusqu’au nouveau monde ! Autre particularité, certains passages nous offrent un aperçu des points de vue de certains personnages. Comme le récit est à la 3ème personne, c’est assez troublant mais terriblement intéressant.

winking-3

Pour conclure, j’ai beaucoup aimé ce roman. Je lui attribue un joli 4,5 étoiles. C’est une bonne fiction historique qui traite de sujets importants comme celui de la femme, de la religion, de l’aristocratie et bien d’autres. Je le conseille fortement à tous ceux qui souhaitent une bonne lecture historique qui touche comme elle peut faire rire, pleurer et étonner.


Publié : 28 septemble 2016

Edition : École des Loisirs

Pages : 384 pages

Genre : Fiction historique, jeunes adultes

Prix : 18,80 €

4stars


Read little babies, x.

Advertisements